Sur Radio Médecine Douce… Quand nous nous retrouverons de Patricia Penot

9782322114436-couverture-livre-quand-nous-nous-retrouverons

Patricia Penot est l’invitée de Nathalie Lefèvre sur Radio Médecine Douce au sujet de son livre. Elles vont échanger sur le sujet des rencontres d’âmes, du sentiment amoureux au sein du couple, et plus encore 🙂

Bonne écoute !

C’EST ICI

Quand nous nous retrouverons…

9782322114436-couverture-livre-quand-nous-nous-retrouverons

J’ai la joie de vous annoncer la sortie de mon nouveau livre, un roman d’amour à suspens.

Pour le commander : FNAC

Pourquoi Thomas, celui que Johanna croit être son âme sœur, disparaît-il soudainement de sa vie ? Quel est le sens de cette épreuve ? Pourquoi le passé et les amours médiévales d’Éléonore et de Guillaume rattrapent-ils le présent ?
Au cours de sa quête, de rencontres en rencontres apparemment fortuites, une nouvelle compréhension de sa vie amoureuse s’esquisse pour Johanna.

Un beau cadeau pour les fêtes….

Je serais heureuse de connaître votre avis après lecture de ce livre, que j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire, même s’il a pris pas moins de cinq années pour naître.

A très vite ! 🙂

Patricia

CD 4 – Sophrologie et Vitalité

sophrologie-4-couv

Voici le quatrième CD de la collection Vous avez dit Sophrologie ?

Dans ce CD, vous trouverez une interview de Patricia Penot qui enseigne sur ce qu’est l’énergie et la possibilité de la gérer.

Le concept d’énergie – Les différents types d’énergie et leurs sources – L’énergie ne connaît pas la dualité, elle n’est ni bonne ni mauvaise – Les effets d’une mauvaise dynamique énergétique – Les différentes approches pour mobiliser son énergie : le mouvement, la visualisation, la respiration, le son – Les particularités de la sophrologie

Vous y trouverez des exercices d’application pratiques guidés par Patricia

Pour passer une commande, c’est ICI

 

 

CD 3 : Sophrologie et dimension mentale de l’être

CD Sophrologie Dimension Mentale

Voici le troisième CD de la collection Vous avez dit Sophrologie ?

Dans ce CD, vous trouverez une interview de Patricia Penot qui enseigne sur la dimension mentale de l’être humain et comment nous pouvons intervenir sur cette dimension pour mieux la maîtriser.

– La dimension mentale nous permet d’être et d’exister – Les étapes du cheminement vers soi – La dimension mentale produit les images, les pensées, les souvenirs – Elle influe sur nos états de conscience qui déterminent les attitudes et les postures existentielles – Le concept de Futurisation – L’intérêt des capacités de méditation et de contemplation. –

Vous y trouverez également 3 exercices guidées par Patricia

Exercice 1 : Sophro-Respiration Synchronisée à un mouvement… la respiration permet d’occuper l’esprit à autre chose que la fabrication d’idées.

Exercice 2 : Le calme mental… à chaque fois que le mental produit des idées noires, se visualiser dans un endroit agréable permet de calmer l’esprit.

Exercice 3 : L’état d’esprit positif… ou comment orienter l’imagination vers la réussite.

Pour se le procurer, c’est ICI

Je fais vite ou le contrôle sur le temps !

sagoma astratta di uomo che corre

Les Messages Contraignants, ou Drivers, étudiés par Eric Berne dans l’Analyse Transactionnelle, sont des formes d’obligation que l’on se donne et que l’on doit suivre à tout prix en pensant que ça rend heureux ! Tout simplement parce que nous avons appris cela de nos parents et que nos parents sont toujours censés détenir la vérité. Ces messages vont alimenter des points de vue sur la manière dont notre monde devrait fonctionner. Il en existe cinq principaux, autour de la « perfection », de « l’endurance », du « plaisir », de « l’effort » et enfin, de l’expression de sa « force morale ».

Le message du « Fais vite » entraîne l’individu à courir souvent pour faire les choses, à vouloir tout faire toujours très rapidement et à entreprendre plusieurs tâches à la fois parce que ça le stimule. Des phrases comme « arrête de traîner », « dépêche-toi pour être à l’heure » ou « tu es trop lent » vont créer les attitudes et les comportements du « Fais vite ».

Vous retrouvez-vous dans la personnalité du « Je fais vite » ?

Votre volonté de contrôler le temps fait que vous avez tendance à vous mettre dans un rythme effréné pour réaliser les choses. Vous pouvez mépriser la lenteur des autres, au point de faire les choses à leur place pour gagner du temps. Vous pouvez passer pour quelqu’un de très énergique, mais cette énergie vient plus du stress de manquer de temps que d’une réelle vitalité intérieure. Vous êtes beaucoup plus axé sur le « faire » que sur « l’être ».

La promesse illusoire qui fait rêver est de considérer une action réalisée rapidement comme plus vertueuse. Vous pensez probablement que vous n’avez pas assez de temps pour faire tout ce que vous avez à faire. Ce qui est important pour vous, c’est d’être toujours en activité. D’une certaine manière, cela vous prouve que vous êtes vivant. Vous avez peut-être peur du vide, du « rien ». Le temps libre vous angoisse. Contrôler le temps à votre guise est un moyen pour vous de ne pas être sous stress. Votre peur de manquer de temps peut générer de l’angoisse qui, à terme, pourrait inciter à la procrastination et donc, au néant.

Le lâcher-prise pour un « Fais vite »

Pour pouvoir lâcher-prise, vous devez vous reconnecter avec vous-même. Faire le contact avec vous sans vous fuir vous permettra de faire le contact avec l’autre dans vos activités. Ce contact ne peut se placer que dans l’instant présent, et vous devez apprendre à vivre l’instant présent en toute sérénité. Vous avez à vous « remplir » avec vous-même. Vous devez aussi sortir de votre volonté de contrôler le temps sans tomber spécialement dans la résignation, qui vous pousserait vers la frustration et le repli sur vous-même.

Accepter que tout n’est pas contrôlable et que vous avez le droit de prendre votre temps pour apprécier la vie est aussi important que de savoir gérer le stress de la rapidité. Accepter que vous puissiez réaliser les choses à votre propre rythme et dans le temps juste permettra de retirer de la pression intérieure pour vivre en paix, avec tranquillité, tout en étant très vivant. Et si vous avez besoin d’émotions fortes, peut-être pouvez-vous envisager de pratiquer certains sports, comme la course de voiture, pour aller jusqu’au bout de votre fantasme de rapidité.

« Dès que vous honorez le moment présent, tout malheur et tout combat disparaissent, et la vie se met à couler dans la joie et la facilité. » Eckart Tolle

Extrait de « 4 étapes et je lâche prise ! » de Patricia Penot aux éditions Solar

TUTO_1_JE LACHE PRISE_plat1BandeauPour le commander, c’est ici pour Amazon ou ici pour la Fnac

Le CD de méditation guidée

CD Lacher prisePour le commander, c’est ici pour la Fnac ou ici pour Amazon

CD2 – Accompagnement au lâcher-prise

CD Lacher prise

 

Voici le deuxième CD de la collection Vous avez dit Sophrologie ?

Ce disque accompagne le livre récemment paru en 2015, « 4 étapes et je lâche prise », et permet de réaliser les principaux exercices en se laissant simplement guider à la voix de Patricia Penot.
Pas besoin de tenir un livre et d’essayer de contrôler sa respiration en même temps !
Pour se le procurer, c’est ICI

Introduction à la sophrologie : la dimension corporelle, un chemin vers soi

9782364064041FS  Sortie prévue le 15 mars 2015

Vous avez dit Sophrologie ?

 La sophrologie est une forme de philosophie de l’Être !
 « Tout individu a la capacité intérieure de mieux se connaître, de mieux se comprendre, et pas uniquement par le raisonnement intellectuel » rappelle Patricia Penot. L’expression peut surprendre, mais une spécialité qui nous aide à nous dominer, qui nous apprend à lâcher prise, à maîtriser nos émotions par une meilleure utilisation de notre mental et de notre corps, c’est déjà une philosophie de vie.
On découvre grâce à une interview de Patricia Penot, que se connaître commence d’abord par des exercices simples de respiration, de positionnement et d’observation du corps. Connaître sa respiration permet de retrouver le calme en soi.

Basée sur la méthodologie de Alfonso Caycédo (année 1960), la sophrologie se place comme une recherche consciente de l’harmonisation de soi. Elle emprunte, par son cheminement pédagogique, une autre voie que celle des théories de l’inconscient de Freud.

Ce premier disque de la collection comprend aussi deux exercices pratiques.
Pour se le procurer, c’est ICI

4 étapes et Je lâche prise – Février 2015

Deux moines pèlerins arrivèrent un jour dans une ville où une femme attendait qu’on l’aide à descendre de sa chaise à porteurs. La pluie avait laissé des flaques très profondes, et la femme ne pouvait les traverser sans salir sa robe. Elle était immobile, l’air impatient, très en colère, et grondait ses serviteurs. Ne sachant pas où poser les paquets qu’ils portaient pour elle, ils ne pouvaient l’aider à franchir les flaques.

Le plus jeune moine remarqua la femme, ne dit rien, et poursuivit son chemin. Le plus vieux la souleva d’un seul geste, la jucha sur son dos, lui fit traverser l’eau et la déposa de l’autre côté. Après quoi, sans un mot de remerciement pour le vieux moine, la femme se contenta de le renvoyer puis tourna les talons.

Comme les deux moines avaient repris leur marche, le plus jeune, l’air préoccupé, ruminait cette histoire.

Au bout de plusieurs heures, incapable de garder le silence plus longtemps, il éclata : « Cette femme, tout à l’heure, a été très égoïste et grossière. Tu l’as prise sur tes épaules pour l’aider à traverser l’eau et, en retour, elle ne t’a même pas remercié ! »

« J’ai porté cette femme il y a des heures, répondit le vieux moine. Pourquoi, toi, continues-tu à la porter ainsi ? »

Conte Zen

Combien d’images du passé portons-nous encore aujourd’hui ? Combien d’histoires tristes nous relient-elles encore à « l’avant » ? Combien de situations nous encombrent-elles, de rêves non réalisés, d’espoirs non réciproques, auxquels nous nous accrochons encore à présent ? Toutes ces valises de linge non blanchi tapissent en permanence le sol de notre espace intérieur car pour notre inconscient, la linéarité du temps n’existe pas. Tout ce que nous maintenons présents en nous-même consciemment, volontairement ou involontairement, que nous ne laissons pas partir, fait toujours parti de notre « instant du présent ». Toutes les portes que nous n’avons pas fermées nous maintiennent pour certaines dans notre passé, dans la nostalgie ou la douleur, pour d’autres, dans notre futur, le pessimisme ou l’échec.

Tout ce sur quoi nous nous obstinons, tout ce que nous retenons nous encombre et nous alourdit, nous empêchent d’avancer !

Nous tenons à ce que nous voulons réaliser, à ceux que nous aimons, même à ceux qui nous ont blessés. Nous tenons à ce que nous ne comprenons pas, à nos questionnements, à nos pensées, à nos espoirs et nos rêves. Nous tenons à nos situations même celles qui stagnent, qui ne pourront jamais se réaliser, ou encore celles dans lesquelles nous souffrons. C’est comme si nous avions appris à contenir toujours en nous ce que nous exigeons, ce que nous désirons, voulant à tout prix mener, diriger et contrôler notre histoire.

L’idéal serait donc de laisser partir tout ce qui ne nous est plus utile maintenant…

Pour ne pas être limité dans la réalisation de soi, être détourné du fameux « instant présent », ou encore vivre un moment de paradoxe intérieur, une confusion, un trouble en soi.

Pas facile auriez-vous envie de dire, car l’art du lâcher-prise n’est pas inné ni naturel !

C’est vrai. Et pourtant, c’est quelque chose qui peut s’apprendre. Présent dans la catégorie des capacités, nous avons la possibilité de le développer, de le faire croître et grandir… si nous en avons envie… pour aller vers la plénitude intérieure !

Pour commander : FnacAmazon

CD Lacher prise

Commander aussi le CD des méditations guidées, en cliquant ici

4 étapes et je lâche prise !

Sortie prévue le 5 février 2015 !

Sois parfait, sois fort, fais vite, agis, fais plaisir, attention au court-circuit ! Nous voulons tout contrôler, mais la discipline de fer que nous nous imposons engendre du stress, une mésestime de soi et des conflits avec les autres. Nous concevons de l’angoisse, de la culpabilité ou de la rancune pour des situations auxquelles nous ne pouvons rien. Pire : vouloir intervenir à tout prix nous fait parfois envenimer les choses. Le lâcher-prise permet d’accepter nos limites, de nous recentrer sur le présent afin de renouer avec nos désirs profonds et d’atteindre la sérénité. En 4 étapes, l’auteur nous propose un entraînement complet composé d’exercices de mise en pratique issus de la sophrologie, de la relaxation, de l’EFT (technique d’apaisement émotionnel) ou de méthodes utilisant le symbolisme (mandala, écriture introspective). Des mises en situation concrètes, des bilans personnels et un carnet de bord pour faire le point à la fin de chaque étape, permettent de mesurer les progrès effectués de manière positive pour se motiver.

Disponible Fnac, Amazone, libraires à partir du 5 février 2014

Pour passer une pré-commande FNAC, cliquez ici ou Amazon, cliquez ici