Le « Dé-Programme »

Bienvenue dans le « Dé-Programme » !

Tout au long des accompagnements et des rencontres que j’ai fait depuis plus de 20 ans, je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup de croyances, de jugements, d’idées préconçues, qui bloquaient chacun pour obtenir une vraie liberté d’être, un état de plénitude intérieure et une concrétisation joyeuse des projets qui tiennent à cœur.

C’est pour cela que je mets en place aujourd’hui des séries de visioconférences interactives, autour de thèmes variés, afin de « déboguer » ces blocages émanant du mental.

Votre inscription à un thème du Dé-Programme comprend :

  • 3 visioconférences en direct de 1h00 avec Patricia, à partir de la plateforme « Zoom », avec un enregistrement que vous recevez après le rdv, ce qui fait que vous pouvez toujours revoir et bénéficier de ce qui s’est passé au cours de l’appel
  • 1 vidéo préparatoire sur l’utilisation de techniques utilisées pendant les visioconférences
  • Des échanges sous forme de questions/réponses sur le groupe Facebook privé sur tous les thèmes abordés dans le « Dé-Programme »

 

Thème : Le « Dé-Programme » sur l’Argent

Dates : 11 juin – 18 juin – 25 juin

Horaires : 20h à 21h

Prix : 240 euros TTC

 

   Participer, c ‘est facile !

Pour vous inscrire, vous remplissez le bulletin ci-dessous et cliquez sur « Envoyer ». Vous inscription prendra effet lorsque nous aurons reçu un chèque d’acompte de 30% du montant total prévu. Le solde est à régler au moins 2 jours avant la 1ère visioconférence.

5 clefs pour être plus joyeux

Portraits

Comment faire pour être plus joyeux ?

  • Clef 1 – Défaire les tensions physiques et bouger son corps

Nous savons aujourd’hui que lorsque l’on bouge son corps, cela mobilise certaines zones cérébrales qui sont en relation avec le sentiment d’espérance. Or, ne dit-on pas que l’espoir rend heureux ?

Même si ce n’est que quelques minutes par jour et que quelques mouvements, comme par exemple, secouer chaque membre pour créer des vagues de relaxation corporelle, au niveau des bras et au niveau des jambes, le corps va apprécier et nous le rendra en rehaussant notre niveau d’espérance, tout en permettant de nous décontracter et de nous changer les idées.

  • Clef 2 – Stopper son flot de pensées négatives

En devenant un observateur conscient de ses pensées, il devient plus facile de repérer lorsque la production mentale commence à se mettre en route ou à prendre de l’ampleur. Plusieurs petites actions faciles peuvent alors être faites :

– Visualiser un panneau STOP dans sa tête, comme celui que l’on connaît si bien lorsque l’on conduit,

– Pratiquer un exercice de respiration, comme celui qui consiste à suivre le trajet de l’air qui entre et qui sort, par exemple.

  • Clef 3 : Méditer sur la joie

Nous pouvons nous installer pendant quelques instants avec nous-même, nous installant dans un niveau de conscience concentré sur l’instant présent, après avoir détendu le corps. En s’installant dans cet état modifié de conscience, nous générons au niveau cérébral des ondes alpha de concentration, voir des ondes gamma, très propices à la sécrétion de l’hormone du bonheur.

Pour une séance guidée par Patricia Penot, c’est ICI

  • Clef 4 – Regarder le bon côté des choses

Dans toute situation, il y a toujours au moins deux aspects, le bon et le mauvais, en attendant de comprendre qu’il y a beaucoup plus ! C’est comme un verre qui ne serait rempli qu’à moitié. A-t-on tendance à voir le verre à moitié vide ou à moitié plein ? Et même si on le voyait à moitié vide, nous pourrions réfléchir sur ce que pourrait nous apporter l’autre espace qui n’est pas encore rempli…

Rien que le fait d’essayer de voir ce qu’une situation a de bon, nous aide à prendre du recul par rapport à la situation en elle-même. Et de là, peut nous procurer du positif, base de la joie.

  • Clef 5 – S’entourer de gens joyeux et heureux

La joie est communicative ! Nous savons bien que lorsque nous sommes dans un groupe de gens joyeux, la joie commence à nous toucher. L’esprit devient plus léger, et le corps se détend et commence à frétiller. Le rire apparaît. Les gens joyeux auront toujours un regard, une parole, une attitude, qui nous fera sourire. Le sourire extérieur sera le début d’un sourire intérieur. Nous pourrons alors nous sentir remplie d’une énergie que l’on peut nommer « amour ».

Séminaire avec Frédéric Lenoir, les 18 et 19 juin, « La puissance de la joie »

Je suis ravie de participer à ce séminaire organisé par l’association Planet’aiire dans lequel Frédéric Lenoir animera méditations et conférences. Et j’aurai la joie d’animer 2 cours de sophrologie en fin de journée.

Lieu : Communauté de l’Arche
Place de l’Abbaye, 38160 Saint-Antoine-l’Abbaye –

Programme / renseignements / inscriptions :
http://www.planetaiire.net/topic/inscription-s-minaire-f.-lenoir-la-joie.pdf

st-antoine-labbaye4-1

Semer la joie ! de Mireille Nathalie Dubois

« Sème la joie, entre dans l’humour, la gaieté de cœur, l’émerveillement devant les petites et grandes choses de la vie. Parle avec spontanéité et lumière. Accueille la vie avec une âme fervente, un cœur pur et joyeux. Console et égaye les cœurs affligés partout où tu passes, élève la vibration des pensées par ton sourire et ta générosité. Ne te lasse jamais de semer la confiance, l’espoir et l’enthousiasme. Attise en permanence la flamme intérieure de la joie, et l’effervescence de la vie viendra animer des moments de bonheur incomparables. »

Mireille Nathalie Dubois

Etre joyeux !

160_F_62319003_GvFQxP4L8S5rqG0EO0NcfunZQlXlT2mZ

N’avons nous pas tous envie d’être heureux ?

Comme une étoile qui nous guide, cette envie, ce besoin, ce désir, de sentir et de ressentir le joyeux en soi, est là quelque part en soi. Mais parfois, les nuages qui nous environnent et que nous n’avons pas spécialement choisi, semble-t-il, prennent le dessus sur notre joyeux, et teintent notre intériorité de mélancolie, de fatigue, voir de déprime. Et pourtant, ce joyeux est bien là, quelque part. Il ressurgit parfois lorsqu’on s’y attend le moins, en lisant un livre, en regardant un film qui nous fait sourire d’abord, puis rire ensuite. Il apparaît lors d’un regard, d’un geste tendre, de quelque chose qu’on n’attendait plus, et qui pourtant arrive là où s’y attendait le moins.

Certains parlent de bonheur, d’autres d’espoir, d’autres encore nous disent qu’être joyeux est tout un cheminement intérieur. Le joyeux que nous sommes est là pourtant, chaleureux, nous réchauffant comme des bouffées d’amour qui nous animent, qui nous font vivre. Il ne passe pas forcément par la tête, mais se glisse dans le corps comme une caresse réconfortante, qui nous fait du bien.

Je sais que j’ai ce joyeux en moi, mais où est-il donc passé ? Comme un appel que l’on ferait à l’univers, à son univers, demandons à ce joyeux de se manifester à chaque heure de notre vie, quelques instants, quelques minutes pour démarrer, ce je ne sais quoi de bon et de chaleureux, qui nous anime. Laissons lui la place qui lui revient au-delà de l’illusion de la tristesse ou de la mélancolie. Avons-nous besoin pour cela d’un activateur ? Avons-nous besoin pour cela de déposer nos valises de chagrin ? Avons-nous besoin pour cela de nous faire confiance ? Mais qu’est-ce qui peut nous empêcher de trouver ce joyeux, de lui laisser la place qui lui revient aujourd’hui ?

… Je décide dès à présent de laisser s’exprimer mon joyeux, comme un joyau de ma vie, dans ma vie…

… Je décide dès à présent de laisser briller ce joyeux en moi et autour de moi…

… Je décide dès à présent de magnifier ce joyeux pour qu’il me réchauffe dans mon cœur et dans mon être

Sympa, non, comme impression ?

160_F_52124442_rNkpmtLcnFZ64PYmsXtpyXdr7NQ6Oid5