Être l’Alchimiste de son Temps – Poème

Je suis telle une alchimiste qui attend la transformation du plomb en or

Que le feu du soleil transforme dans l’Athanor

Ne plus savoir qui je suis vraiment tout en ne sachant pas encore ce que je vais être

Simplement, être là, comme une parcelle de l’Univers, sans différentiation d’avec le Tout

Sentiment intérieur ou état d’être naturel

Si je bouge la tête, comment va réagir le monde ?

Conscience que chaque action de ma part influence le monde dans lequel je suis

Si je vis la joie, comment va réagir l’Univers ?

Comme une onde qui se propage à la vitesse de la lumière

Je me sens un, une, avec la Nature

Comment va réagir la Terre ?

Que puis-je lui offrir qui va la nourrir comme elle me nourrit ?

L’envie de donner, mais aussi de recevoir d’elle

Si je marche sur elle en étant consciente du « sacré » que je suis, comment va-t-elle m’accueillir ?

En son sein rayonne les diamants de la vie

En mon sein vibre l’énergie de la vie

M’accueillir et me recevoir comme si j’accueillais et recevais mon amoureux

Et laisser vibrer en moi de nouvelles possibilités

Qui suis-je ?

Qui suis-je vraiment pour changer mon monde ?

Qui suis-je et que personne d’autre ne peut être pour changer le monde ?

Patricia Penot

Le Don des Mots – 11e édition

Cette année, j’ai participé à la nouvelle édition « Le Don des Mots » et le livre vient de sortir.
 
Il s’agit pour des auteurs bénévoles, d’écrire un texte à partir d’un thème d’écriture qui nous est donné, « La suite » pour 2018, et de faire preuve de créativité.
 
« Quatre vingt-six textes, drôles, émouvants, léger, ou pas, pétillants, … chacun est un univers particulier et la rencontre avec ses univers est une véritable évasion. »
Ce manuscrit est préfacé cette année par Mimi Mathy, comédienne, qui participe ainsi à cette belle aventure solidaire.
Le livre est vendu au prix de 8 euros.
Les fonds sont reversés pour le Téléthon afin d’investir davantage pour la recherche médicale.
Vous pouvez trouver le livre lors de manifestations avec lecture publique de textes choisis dans « La Suite ».
– Le 4 octobre à 20h à Bréviandes
– Le 18 octobre à 20h au Centre de gestion de Troyes
– Le 21 octobre à la Festivalivre de St Valérien sur Yonne
– Le 18 novembre à 15 à la Maison de l’Outil à Troyes
– Le salon du livre de Troyes, du 11 au 14 octobre
Ou directement à l’association « Le Don des Mots » : 80 av. du Maréchal Leclerc, 10450, Bréviandes
Ou à la librairie « La Petite Marchande de Prose », 55 av. Gallieni, 10300, Ste Savine. Tél : 03 25 75 59 21

Quand nous partageons l’amour…

Aimer

Quand nous aimons, nous devenons plus doux et plus brillant,

Quand nous nous laissons aimer, nous devenons plus joyeux et plus heureux,

Quand nous nous aimons, nous devenons plus fière et plus à même de prendre notre place,

Quand nous partageons tout cet amour, nous devenons des êtres dotés d’une très grande richesse, celle du retour d’amour de l’autre.

Patricia

Je me promets à moi-même…

D’être si fort que rien ne puisse troubler la paix de mon esprit.

De parler de santé, de bonheur, de prospérité à toute personne que je rencontre.

De ne penser qu’au meilleur, de ne travailler que pour le meilleur et de n’espérer que le meilleur.

D’être aussi enthousiaste du succès des autres que du mien.

D’oublier les erreurs du passé et de me concentrer sur les réalisations à venir.

D’être toujours de bonne humeur et de sourire à toute créature vivante que je rencontre.

De consacrer tellement de temps à m’améliorer que je n’en aie plus pour critiquer les autres.

D’être trop grand pour m’inquiéter, trop noble pour me mettre en colère, trop fort pour avoir peur, et trop heureux pour me laisser troubler.

De permettre à chacun de mes amis de ressentir la valeur qui est en lui.

De regarder le beau côté de chaque chose et de vivre pleinement mon optimiste.

De penser du bien de moi et de le proclamer dans le monde, non pas à haute voix, mais par de belles actions.

De vivre avec la foi que le monde entier est de mon côté, aussi longtemps que je suis fidèle au meilleur qui est en moi.

D’après « The Optimist’s Creed » de D. Larson, publié en 1912