J’ose le lâcher-prise !

fresh bright blooming peonies flowers with dew drops on petals

Voilà le premier training en ligne que j’ai la joie d’animer sur Coachline.

Votre sujet : Le quotidien de l’entreprise, les situations, les relations, peuvent être autant d’occasions de subir des moments de stress. Être une personne très impliquée peut vous épuiser, vous stresser et vous négligez le fait de prendre du recul. Cependant entre « penser qu’il faut prendre du recul » et arriver à prendre du recul, il existe une dimension qui s’appelle « le lâcher prise ».

A travers ce programme, Coachline va vous apprendre la technique du « lâcher prise » pour que vous puissiez, seul ou accompagné, la maîtriser afin d’être capable de prendre un vrai recul sur vos situations quotidiennes.

Pour en savoir plus, c’est ICI

La Force du Temps

391570_119898631488787_683839903_n

Qui ne se sent pas aujourd’hui soumis à ce rythme infernal du temps, et ce n’est plus une question d’âge comme on pouvait le penser auparavant ! Que l’on ait 20 ans ou 60 ans, le discours que j’entends est toujours le même… « Comme tout passe trop vite ». C’est un peu comme un torrent qui nous emmène qu’on le veuille ou non, dans son sillage, vers une destination qui nous est inconnue, mais qui parfois fait peur. Car, nous savons bien qu’au bout de la route, il y a le changement et la fin de quelque chose.

Certains se débattent comme les saumons qui veulent impérativement remonter le sens du courant. D’autres, se laissent flotter et aller avec le courant. Mais le constat est toujours le même…. « Tout passe trop vite ! », avec l’impression que nous n’aurons jamais assez de temps de tout faire.

Il est vrai que ce temps qui nous comprime et nous met de la pression est relié à l’horloge, au tic-tac des minutes et des heures qui passent. Ce rendez-vous à 9h que nous devons préparer, les enfants à emmener à l’école, le repas à préparer, le groupe que l’on doit entraîner, la maison à tenir, l’argent à aller chercher… Il n’y a plus d’espace pour soi. Le travail, les activités quotidiennes, celles qui sont obligatoires et nécessaires pour être dans une vie agréable, et celles qui concernent nos progénitures, nos compagnons ou compagnes, nous font oublier ce que l’on appelle « loisirs », ces activités qui sont censées nous procurer du plaisir et du ressourcement. Ce n’est alors pas si étonnant que cela que finalement, nous fassions le constat que nous sommes fatigués même quand nous rentrons de vacances reposantes.

Et puis, il y a cet autre temps, plutôt un espace qu’un temps. Un temps circulaire où la chronologie des aiguilles n’est plus ce qui prédomine. Un espace dans lequel le passé, le présent, le futur n’ont pas particulièrement d’intérêts. Ce qui devient intéressant ici, c’est plutôt l’espace de conscience dans lequel on peut s’installer et qui nous procure du bien-être, mettant entre parenthèses le temps d’un instant cette linéarité du temps. Un espace où la conscience peut profiter de ce « maintenant » si cher à beaucoup de philosophes. Un espace de conscience où celle-ci peut se déposer comme une feuille le ferait au soleil sur un sol doux, vivant ainsi un nouvel état d’être et non plus un état d’action.

Ces deux « temps » nous sont nécessaires tout au long d’une journée pour réussir à maintenir un équilibre dans notre vie. L’un parce que nous vivons avec d’autres, réalisons des projets et menons une vie de relation. C’est le « temps de l’action ». L’autre parce que nous sommes des consciences qui avons besoin de nous ressourcer comme les ballons volant dans le vent, sans objectif, sans contrôle, juste en se laissant porter, juste en appréciant le moment de l’instant. C’est le ‘temps de l’être » ou « l’espace de l’être ». Il s’obtient par tous les exercices à visée méditative.

Pour écouter une séance de sophrologie « Sortir du rythme infernal du temps », guidée par Patricia, c’est ICI. Bonne écoute ! 🙂

Prochain stage Trek et Sophrologie « La Force du Temps », du 9 au 11 octobre, pour apprendre à faire du temps son allié, c’est ICI

Atelier pratique au Salon Naturally, le 31 mai à 18h

rubon73-04d4a

Patricia animera un atelier pratique, le dimanche 31 mai à 18h, sur le thème « Relaxation du corps et gestion du stress par la sophrologie ».

Venez la rencontrer et vivre une expérience visant à la détente et au bien-être !

Pour imprimer une invitation gratuite, cliquez ici

Soirée Sens et Expérience #2 – le 30 mai 2015

 

 

Radio Médecine Douce organise la deuxième édition de sa soirée Sens et Expérience le samedi 30 mai 2015.

Cette soirée se veut un moyen d’engagement de Radio Médecine Douce et de Nathalie Lefèvre auprès de ses auditeurs. L’objectif premier est de faire pratiquer aux auditeurs les thérapies dont il est question dans les émissions et de rencontrer des praticiens.
Cette deuxième édition se déroulera à l’Espace Pierre Cardin, un lieu prestigieux, agréable et qui se prête parfaitement à la démonstration de ses pratiques. Une occasion de vivre des expériences uniques et enrichissantes. L’espace de quelques heures, laissez-vous guider par nos intervenants, vers un voyage intérieur.
Au programme
19h00 : Début de la soirée avec « Méditations dynamiques » de Patricia Penot, sophrologue et directrice du centre Evolution-Formation,
19h15 : « Ma voix, c’est moi » avec Yaël Benzaquen spécialiste de la voix.
19h35 : « Le Wutao : énergie de grâce » avec Delphine Lhuillier et Cécile Bercegeay.
19h55 : « Voyage musical chamanique » avec  Annabelle de Villedieu, médium et musicothérapeute.
20h20 : ENTRACTE (25 mn).
20h45 : « Hasya yoga ou yoga du rire » avec Martine Medjber
21h10 : « L’expérience de l’inconscient » avec Kevin Finel, hypnothérapeute et directeur de l’ARCHE.
21h35 : « Eprouver sa fluidité » avec Julie Mansion, danseuse flamenco.
22h00 : Fin de la soirée

Visioconférence « Je lâche prise »

Le vendredi 27 mars 2015, à 20 heures

Lors de cette visioconférence, nous explorerons plusieurs idées, en y associant des exercices pratiques.

Première idée : le lâcher-prise est la capacité à laisser aller ce qui nous accroche et nous retient. De quoi devons-nous lâcher prise ?

Deuxième idée : Le lâcher-prise implique d’être dans l’ici et maintenant, afin de revenir dans son axe, pour mieux connaître son besoin premier. Comment faire ?

Troisième idée : Face à une situation, il y a 4 manières de réagir ; deux qui apportent de l’énergie et deux qui affaiblissent l’énergie et qui rendent malheureux.

Quatrième idée : Pour lâcher prise, nous avons à gagner en flexibilité, autonomie affective, détachement, liberté, facilité de changement, ouverture à la vie, ce qui suppose de savoir prendre conscience de ce que nous vivons intérieurement.

Pour vous inscrire, cliquez ici

Prix : 18 euros

Le petit déjeuner, un moment clef de la journée

160_F_41330693_cCG0uaf5PbxAaA1A92zfvYdrOthaMqBp

Visioconférence le 4 mars, de 14h à 15h

Quel est le meilleur état d’esprit pour commencer sa journée ?

Manger tout de suite après le réveil est-il bon ?

Thé ou café ? Fruit ou légume ? Fromage ou yaourt au petit-déjeuner ?

Faut-il faire des différences de contenus alimentaires selon les saisons ?

Autant de questions autour d’un acte qui paraît si simple, pour se mettre dans les meilleures conditions possible d’un bon démarrage de journée.

Pour vous inscrire