La bienveillance

La bienveillance n’est pas quelque chose qui va de soi ! Car nous n’avons pas vraiment appris à être bienveillant. Nous avons plus appris à être dans le jugement des choses, des gens. Dans la bienveillance, il n’y a pas de vouloir à contrôler les choses. Alors que le jugement est en fait utilisé pour contrôler.

Dans la bienveillance, il y a cette notion d’œuvrer pour l’autre. C’est comme si nous créions un espace dans lequel chacun peut être reconnu pour ce qu’il/elle est, tout en accueillant sa réalité du moment. La bienveillance nous ouvre toujours à voir le meilleur en l’autre, à le recevoir. C’est une manière de s’inviter dans son monde, en y apportant de nouvelles compréhensions.

La bienveillance fait aussi appel à la courtoisie. Comment pouvons-nous être plus courtois et respectueux les uns envers les autres ? est une question qui nous ouvrirait tant de nouvelles portes pour partager ce que nous avons à partager, sans nous cacher, en toute sincérité.

Je préfère la bienveillance à la compassion. Dans la bienveillance, il n’y a pas de passion pour quelque chose. C’est plutôt un état de conscience dans lequel on s’installe, qui ouvre de nouvelles possibilités dans la relation.

La première chose sur laquelle aurait à porter votre bienveillance… Devinez quoi ?

C’est vous ! 🙂

A bientôt

Patricia

 

 

 

Laisser un commentaire