Cette émotion, elle m’appartient ou pas ? 5 étapes pour faire le point

Je ne sais pas vous, mais moi, parfois, je ressens tellement les choses autour de moi que ça me plombe émotionnellement et énergétiquement ! J’ai développé tout au long de mon parcours personnel une grande sensibilité – peut-être d’ailleurs que je l’ai toujours eu, mais je l’avais probablement cachée au fond de moi en mettant en avant mon esprit rationnel 🙂 Et cette sensibilité fait que je « capte », au sens de percevoir, les états intérieurs des autres. Je ressens ainsi leurs émotions et leurs contrariétés, comme leur paix ou leur sérénité. Mais comme beaucoup de gens ne sont pas calmes en eux, et vivent plus de turbulences émotionnelles que de sérénité, c’est vrai que parfois, c’est assez éprouvant pour moi, d’autant plus quand les relations sont intimes. Comme je sais que nous sommes beaucoup plus nombreux que nous ne le pensons à vivre ce genre d’expériences, je vais partager aujourd’hui avec vous ce que je fais pour ne pas me laisser embarquer dans les histoires émotionnelles des autres.

Tornado, vector icon

Dès que l’on est touché par les émotions des autres, c’est un peu comme si on commençait à subir un cyclone en soi. Le seul endroit où règne la tranquillité dans cette situation est au cœur du cyclone.

 

Alors, la première étape est de REVENIR A SOI, dans son intériorité, là où il est possible de retrouver calme et sérénité. Pour cela, vous pouvez vous aider de la respiration, comme par exemple, se concentrer sur le mouvement de l’abdomen à l’inspiration et à l’expiration. Puis, vous pouvez suivre le chemin de l’air, lorsqu’il arrive au bout du nez à l’inspir, poursuit son trajet jusque dans les poumons, puis emprunte le chemin en sens inverse à l’expir.

La deuxième étape est de RECONNAÎTRE LES ÉMOTIONS PRÉSENTES EN VOUS et faire la différence entre celles qui vous appartiennent et celles qui ne vous appartiennent pas. Si vous n’avez eu aucun évènement factuel susceptible de générer des émotions, il y a de fortes chances pour qu’elles ne soient pas les vôtres, mais plutôt celles de votre conjoint(e), enfants, amis, collègues. Nous sommes tous interreliés dans notre inconscient collectif et nous pouvons aussi ressentir ce que vit l’autre, même à distance. Une mère ne ressent-elle pas ce que vit son enfant, même quand il n’est pas à côté d’elle ?

La troisième étape est de se DIFFÉRENTIER DES ÉMOTIONS VÉCUES. A ce moment-là du processus, posez-vous la question :

  • Cette émotion m’appartient-elle ? Si la réponse est non, poursuivez avec
  • A qui appartient-elle ? Et rester dans l’ouverture intuitive. La première personne à qui vous pensez est certainement à l’origine de ce ressenti émotionnel.

La quatrième étape est de RENDRE L’ÉMOTION A SON PROPRIÉTAIRE. En restant bien centré, vous allez maintenant choisir de rendre l’émotion à son/ses propriétaires. Pour cela, vous allez dire 3 fois à voix haute ou mentalement les phrases suivantes :

  • « Merci pour ce que nous avons vécu ensemble. Je te rends ton émotion dès à présente. Je retrouve ma liberté émotionnelle et mon calme intérieur » – 3 fois. Soyez assuré et convaincu intérieurement lorsque vous prononcez ces phrases.
  • « Tout ce qui ne le permet pas ou l’en empêche (jugements, points de vue, limitations), je choisis de le détruire et de le décréer ». Utilisez ensuite la formule de déblayage proposée par une méthode d’Access Consciousness : “Right and Wrong, Good and Bad, POD, POC, All 9, Shorts, Boys and Beyonds™”. Cette formule permet de remettre en mouvement l’énergie bloquée dans l’inconscient afin de faciliter le processus de détachement.

Enfin, la cinquième étape est d’ACTIVER LES SENTIMENTS INTÉRIEURS de tranquillité, de sérénité, de joie, ou tout autre sentiment qui fait du bien à l’être. Pour cela, émettez l’intention de susciter en vous ces sentiments, tout en insistant sur votre inspiration, pour les faire gonfler, les mobiliser, les renforcer, dans chaque partie de votre corps, là où tout est redevenu serein.

Et vous voilà prêt pour la suite de l’aventure de votre vie ! 🙂

A bientôt. Patricia

Une réflexion sur “Cette émotion, elle m’appartient ou pas ? 5 étapes pour faire le point

Laisser un commentaire