Être humain, un véritable boulot !

En tant qu’être humain, nous avons trois choses à faire :

– dépasser nos difficultés personnelles pour gagner en liberté et en apaisement intérieur :

  • le stress personnel ou professionnel,
  • les situations émotionnellement difficiles,
  • les rancunes, les culpabilités, les liens du passé,
  • les dépendances,
  • les passages de vie,
  • les difficultés sexuelles, les problématiques de couple …

– développer nos capacités et nos savoir-faire pour être heureux dans nos expériences de vie :

  • le renforcement de la confiance et de l’estime de soi,
  • le sommeil,
  • la respiration,
  • la connaissance du corps et de ses besoins,
  • l’apaisement de son mental,
  • le calme de ses émotions,
  • l’amélioration de son bien-être, de sa vitalité,
  • le maintien de son énergie …

– être en accord avec le sens de notre réalisation personnelle :

  • la réalisation de ses rêves,
  • la réalisation de ses projets,
  • le positionnement personnel,
  • l’indépendance des schémas parentaux,
  • le choix de sa vie …

Parfois, nous pouvons nous poser la question suivante : mais, par quel bout commencer ? Certains diraient qu’il vaut mieux démarrer par la résolution de ses souffrances et de ses peines. D’autres pourraient penser qu’il vaut mieux débuter par un renforcement de ses capacités. Et la quête de sens alors, me direz-vous ? C’est aussi important, ça !

Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on a beaucoup accentué sur la thérapie et la guérison de ses maux. Cela peut se comprendre parce que l’on peut en avoir marre de souffrir. On aurait tous envie d’être heureux et joyeux.

En ce qui me concerne, je suis d’avis de travailler d’abord sur la fortification du Soi. Lorsque, dans notre intimité intérieure, nous nous sentons faible, sans force, pauvre, comme un tout petit bambou tout frêle, comment pourrions-nous avoir la force de résoudre, alléger, dépasser ? Cela demande beaucoup d’énergie pour réussir en démarrant sur ce chemin. D’autant plus que pour résoudre, comprendre et dépasser, nous mettons souvent en avant notre mental, oubliant une règle fondamentale qui dit que « la prise de conscience d’une manière de fonctionner ne suffit pas à changer cette manière de fonctionner ». En choisissant de mieux se connaître par le corps et son domaine des émotions et sensations, nous permettons à notre petit bambou de devenir plus fort, plus enraciné, plus assuré. Ce qui va nous donner du « punch » pour aborder le domaine des peines, des peurs et des rancunes, avec plus de facilité.

Quant à la quête de sens, mieux nous nous dévoilons intérieurement à nous-même, mieux nous pouvons avoir accès à ce qui est dans la droite lignée de notre désir et de nos rêves. En sachant, la encore, que nous avons pris une fâcheuse mauvaise habitude de mettre tout ça de côté, laissant notre mental nous dire que cela n’est pas possible, alors que notre inconscient nous parle par l’intermédiaire de notre cœur pour nous dire ce qui va nous faire du bien.

Et si, en réalité, quand notre cœur nous parle, en faisant taire notre Jiminy Cricket intérieur, cela nous donnait l’énergie pour réaliser nos rêves ?

IMAG1647

Une petite chansonnette du jour !

J’ai envie de … respirer, connaître, vivre, agir, être…

J’ai envie de réaliser mes rêves, être moi, être dans ma vie…

J’ai envie d’être libre… de mes rancunes, de mes peurs, de tout ce qui me limite en cet instant, ce qui m’empêche de faire ce que j’ai envie d’être, d’être dans ce que j’ai envie de faire…

J’ai envie de voler comme un oiseau dans ma tête,

J’ai envie de courir comme un élan dans mon corps,

J’ai envie de chauffer comme un soleil dans mon cœur..

Namasté

Laisser un commentaire