Sexualité et spiritualité

160_F_50940945_14VEGf1Sz4N9mSSGPE5Q696qu18JlyOd

« La sexualité ne se vit pas uniquement dans la partie charnelle sexuelle » nous dit Alain Héril, psychanalyste et sexologue. L’amour ne peut pas être réduit à l’instinct sexuel, même s’ils sont étroitement liés. La sexualité, en tant qu’acte, concerne tout d’abord une fonction corporelle. La vocation naturelle de cet acte vise à aboutir initialement à une naissance pour perpétuer l’espèce. Toutefois, l’être humain, de part ses différentes dimensions du soi, diffère dans son fonctionnement, des autres espèces. Il assure aussi une continuité de la vie grâce à sa faculté d’exprimer sa spiritualité. La sexualité relie aussi bien l’esthétisme des corps qui s’observent et se découvrent, le plaisir par l’intermédiaire des sensations qui se créent sans pour autant le placer comme une finalité, le sentiment d’amour qui s’exprime envers l’autre par une ouverture et un accueil sans jugement de ce que chacun est. Elle permet de créer une relation entre deux êtres qui est susceptible de donner naissance à des vertus spirituelles. Réciprocité, amitié, sentiment amoureux, amour sincère et profond des cœurs et des âmes, qui finissent par ne faire plus qu’un sans pour autant se perdre dans l’autre, chacun continuant à affirmer son individualité au sein de la relation.

Pour écouter un débat sur « Sexualité et Spiritualité » avec Alain Héril interviewé par Patricia Penot, cliquez ici

Laisser un commentaire