La Création des Hommes selon Hésiode

Selon Hésiode, les Dieux créèrent cinq races d’hommes qui se succédèrent les unes après les autres.

La première race d’hommes fut d’or. Cronos régnait alors sur le ciel. Tout le monde vivait heureux, savourant les biens de la terre. Puis, un jour, cette race d’hommes fut ensevelie par la terre. Ce qui donna naissance aux bons génies, aux protecteurs et aux sauveurs des mortels. La race suivante fut celle d’argent. Elle n’était pas aussi parfaite que la première parce que ces hommes étaient écervelés et surtout, n’honoraient pas les Dieux comme il se devait. Alors, Zeus, maître du monde, décida de les ensevelir pour créer une troisième race d’hommes, celle de bronze. C’était une race violente qui aimait faire la guerre. Les armes étaient de bronze, les maisons également. Puis, vint la race des héros, la quatrième. Elle était proche des Dieux. En fait, c’était des demi-dieux. Ils créèrent des épopées. Ces héros habitent maintenant éternellement dans les îles des Macares (qui veut dire bienheureux), un endroit béni où le soleil brille jour et nuit et la terre apporte trois fois par an sa récolte. La dernière race d’hommes fut celle de fer. C’est la race qui connaît la misère et la souffrance.

Après la création des mortels par les Dieux à partir de la terre glaise et du feu, ceux-ci demandèrent à Athéna de leur donner de l’esprit, à Prométhée et à Epiméthée de les parer et de leur attribuer des dons. Mais Epiméthée voulut se charger seul de leur apprentissage. Il s’occupa tout d’abord des animaux. Il distribua de la force à certains, de la rapidité à d’autres. Pour certains, il les dota de fourrures épaisses et leur donna des armes pour se protéger. Pour d’autres, il les faisait tout petit en leur attribuant des habitations souterraines. Et lorsque le tour des hommes arriva, il ne restait plus rien à distribuer, tant Epiméthée avait été distrait et peu savant. Alors, Prométhée décida d’aller voler le feu à Zeus ainsi que les connaissances des métiers, des arts et des sciences pour les donner à l’homme afin qu’il puisse survivre.

Quand Zeus découvrit que Prométhée lui avait volé le feu, il se mit en colère. Afin de punir les hommes, il demanda à Héphaïstos de pétrir de la terre avec de l’eau et de façonner une femme. Toutes les déesses la dotèrent d’une qualité. Cette femme reçut la beauté, l’intelligence, l’habileté manuelle et beaucoup d’autres dons encore. On l’appela Pandore. Mais Hermès, sur ordre de Zeus, lui insuffla la fourberie. Il la conduisit à Prométhée en lui faisant croire qu’il s’agissait d’un présent des Dieux. Pandore avait une jarre avec elle que les Dieux lui avaient confiée. Un jour, dévorée par la curiosité, elle ouvrit la jarre et tous les maux et les souffrances qu’elle contenait se répandirent sur les hommes.

Seule l’Espérance resta au fond de la jarre.

Laisser un commentaire